Les Courbatures

Bonjour la Team !

Aujourd’hui, on voulait vous parler de quelque chose d’inévitable en sport, notamment en musculation: les courbatures.


QUE SONT LES COURBATURES ?

Les courbatures, c’est cette rigidité musculaire douloureuse que l’on ressent immédiatement, au bout de quelques heures, voire le sur-lendemain d’un entraînement.
Elles sont dûes au fait que l’exercice effectué est inhabituel ou trop intense.

Il s’agit en fait de micro-déchirures, c’est-à-dire de micro-traumatismes qui apparaissent sur le muscle, résultant de micro-lésions des tissus. L’organisme déclenche alors une réaction inflammatoire pour les réparer, ce sont les courbatures.
En plus, le travail musculaire soutenu va produire des déchets métaboliques qui vont se loger dans le muscle et provoquer la douleur.

Pendant longtemps, on pensait que les courbatures étaient liées à l’accumulation d’acte lactique produit dans les muscles lors de l’effort. Mais cette hypothèse a été abandonné car des scientifiques ont découvert que ce produit, clef de la production d’énergie dans les muscles, disparaît environ 1h après l’effort.


QU’EST-CE QUI PROVOQUE LES COURBATURES ?

Comme on le disait, les courbatures sont provoqués par un effort physique inhabituel ou trop intense. Certains types d’exercice musculaire sont connus pour provoquer des courbatures, on les appelles: les contractions musculaires excentriques. C’est lorsque le muscle travaille en résistant à une charge plutôt qu’en la soulevant. Par exemple en musculation, lorsque l’on va travailler le biceps avec une haltère, la montée de l’avant bras vers nous est naturelle puisqu’on soulève la charge. Mais le fait de faire une descente lente pour provoquer la contraction du muscle est une résistance à la charge. C’est ce mouvement qui fera travailler et développer le muscle, mais qui pourra engendrer des courbatures.
C’est pourquoi la musculation et la course en pente sont réputées pour provoquer des courbatures.

Ce type de contraction, dîtes musculaires excentriques, provoque dans le muscle une rupture des filaments de desmine. (La desmine est une protéine intermédiaire interne aux cellules musculaires, dont la structure participe à la contractilité du muscle).


COMMENT EVITER ET TRAITER LES COURBATURES ?

Pour cela il existe plusieurs solutions que l’on peut mettre en place dès le premier entraînement. Cependant, pour avoir une bonne efficacité il faudra être rigoureux et prendre soin de soi, car il n’y a rien de miraculeux dans tout ce qui va suivre.

  • L’échauffement: il va vous permettre de « mettre la machine en route ». Vous ne pouvez pas demander à votre corps de soulever d’un coup une charge à 200Kg alors que vous étiez assis toute la journée au travail. Il faudra le réveiller, le faire bouger, l’étirer, pourquoi pas faire un peu de vélo ou de course pour le chauffer. Attention, il est important de penser aux muscles mais aussi aux articulations !
  • Les étirements: avant une séance ils peuvent être bénéfiques, c’est comme lorsque le matin, au réveil, vous vous grandissez parce qu’après plusieurs heures allongés, vous êtes engourdis.
    Concernant les étirements après la séance, il y a deux écoles: les pour et les contres. Certains trouvent que c’est bénéfique pour aider à éliminer les déchets produits lors de l’entraînement et pour gagner en souplesse; d’autres pensent que s’étirer peut provoquer de plus grosses déchirures dans les tissus et donc des blessures. Personnellement nous sommes pour les étirements, mais cet avis nous concerne, en cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin, qui vous indiquera la meilleure solution pour vous.
  • Le repos: forcément, après avoir traumatisé un muscle ou groupe musculaire, il faudra le laisser au repos pour bien cicatriser, d’où le fait de changer régulièrement ses séances pour y revenir la semaine suivante.
  • Le massage: Ah ! Rien de tel que le massage pour aider le muscle à drainer les apports sanguins, d’eau et les déchets produits. Vous pouvez faire appel à quelqu’un ou à des rouleaux de massage, des boules à picots…
  • L’hydratation et l’alimentation: évidemment, l’hydratation apportera de l’eau et des minéraux pour aider à la reconstruction et au développement musculaire et idem avec l’alimentation qui apportera tous les nutriments et micro-nutriments nécessaire.
  • Thérapie par le froid: soit sous forme de bain ou de douche froide, ou avec de la cryothérapie. Beaucoup de professionnels l’utilisent déjà et cette thérapie se développe de plus en plus. Cependant les effets sont encore discutés par les scientifiques.

Le meilleur moyen d’éviter les courbatures étant de faire une activité physique régulière, modérée et adaptée à ses capacités.


Voilà, on espère que cet article vous aura plu, on se retrouve très vite pour de nouveaux sujets déjà en préparation.

Marie & Jérémy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *